Qui sommes-nous ?

Youth Talks, qu'est-ce que c'est ?

Youth Talks est la première initiative de la Fondation Higher Education for Good.

L’éducation supérieure ne permet plus d’équiper les jeunesses pour relever les défis de leur temps. Ainsi, et pour la première fois, la Fondation Higher Education for Good propose de repenser les modèles d’éducation supérieure. Mais pour cela nous avons besoin de donner la parole aux jeunes. Nous devons mieux comprendre quels sont leurs aspirations, leurs défis, les solutions qu’ils envisagent et comment nous pouvons les aider, au travers de l’éducation, à relever ces défis.

Ainsi, Youth Talks est une consultation mondiale des jeunesses, une réflexion collective sur leurs attentes et leurs ambitions pour les sociétés de demain. Cette consultation pose des questions ouvertes, leur permettant de s’exprimer librement, en évitant des les enfermer dans des paradigmes qui ne seraient plus les leurs.

Beaucoup de consultations jeunesses ont récemment été lancées. Mais aucune ne propose l’analyse sémantique que nous exécuterons pour mettre en lumière, de façon dynamique, les réponses des jeunes. Grâce à notre partenariat avec bluenove, entreprise spécialisée en consultations citoyennes et en technologies d’analyses sémantiques, notre but est d’alimenter, année après année, cette plateforme dynamique et libre d’accès. Nous cartographions les concensus, les dissensus, les signaux faibles et les besoins latents des jeunes à travers le monde, et tout cela en fonction de segmentations régionales et socio-démographiques. En effet, il n’y a pas une jeunesse mondiale mais bien de multiples jeunesses à travers le monde.

Ces résultats dynamiques alimenteront le travail de la Fondation Higher Education for Good dans la création de nouveaux modèles d’éducation supérieure mais aussi les nombreux partenaires de la consultation : les grands regroupements de jeunesses, les acteurs académiques et les institutions politiques.

Youth Talks, c’est le commencement d’une écoute, d’échanges et de prise de conscience sur la dignitié individuelle et le bien-être collectif par les jeunes. C’est une occasion unique de co-construire un futur durable par et pour les jeunesses à travers le monde.

La Fondation Higher Education for Good : l'organisation à l'origine de Youth Talks

De tout temps, les jeunesses ont été confrontées à des difficultés. Mais les défis d’aujourd’hui sont d’une ampleur particulière : inégalités croissantes, changements climatiques, perte de biodiversité, crise sanitaire, crise énergétique, enjeux liés à l’usage des nouvelles technologies comme l’IA. pour n’en citer que quelques-uns.

La complexité de ces défis environnementaux, économiques et sociétaux teste les limites de nos modèles d’éducation supérieure actuels. Ils apparaissent obsolètes parce qu’ils ne sont plus adaptés aux problématiques auxquelles sont confrontés les jeunes mais aussi parce qu’ils reposent sur et véhiculent des valeurs qui ne semblent plus faire sens pour cette nouvelle génération.

Ces modèles doivent être repensés pour permettre aux jeunesses d’être en capacité de relever les défis qui sont les leurs. La mission de la Fondation Higher Education for Good est ainsi de co-construire, avec les jeunesses et les experts, de nouveaux modèles d’éducation supérieure humanistes pour des sociétés plus durables, c’est à dire économiquement viables, respectueuses de l’environnement et socialement responsables.

Une éducation supérieure humaniste transcende les visées purement utilitaristes. En mettant l’accent sur la dignité humaine et le bien-être collectif, elle favorise à la fois l’épanouissement individuel et des modes de vie durables. L’éducation supérieure humaniste va au-delà de l’acquisition de compétences professionnelles. Elle donne aux jeunes les moyens de se réaliser et encourage une vision systémique du monde dans laquelle l’humanité cohabite en harmonie avec les autres espèces vivantes à l’intérieur des limites planétaires.

La Fondation puise son inspiration dans les reflexions sur les capabilités, c’est à dire la liberté d’un individu à faire les choix qu’il juge estimables à un temps donné, sur un territoire donné et à mettre en pratique les actions liées à ces choix, d’Amartya Sen, prix Nobel d’économie et de la philosophe Martha Nussbaum. Ce que propose la Fondation est donc en adéquation avec les objectifs du développement durable. L’éducation supérieure doit jouer un rôle majeur en cultivant la capacité de chaque individu, au moment clé du passage à « l’âge adulte », à transformer la société dans laquelle il grandit, à son échelle, et à sa façon.

L'équipe projet

Marine Hadengue, Directrice

Titulaire d’un doctorat en management de l’innovation de Polytechnique Montréal, Marine Hadengue est Directrice Exécutive de la Fondation Higher Education for Good. Ses champs d’expertise incluent l’éducation au management responsable, l’innovation et l’entrepreneuriat social. Ingénieure de formation, Marine a une maîtrise en science politique et a effectué son postdoctorat à Polytechnique Paris. Elle est aussi Présidente-directrice générale de la Fondation Arbour, organisation philanthropique spécialisée dans l’accès à l’éducation et basée au Canada.

Chloé Alves, Cheffe de projet en charge des partenariats

Diplômée du Master commerce international de SKEMA Business School, Chloé est cheffe de projet et responsable des partenariats de la Fondation Higher Education for Good. Elle est diplômée en innovation et stratégie de l’Institut technologique de Monterrey au Mexique et en marketing international de l’Université Fundação Dom Cabral au Brésil. 

Chloé a travaillé dans 5 pays (Canada, Mexique, Angleterre, Brésil et Colombie) dans des structures variées (start-ups, groupes internationaux et associations).

Kristy Anamoutou, Chief Operations & Products Officer (bluenove)

Forte d’une solide expérience en gestion de produits et en opérations techniques, Kristy est chargée de superviser le développement des produits et des opérations techniques de bluenove. Elle dirige la stratégie produit et la feuille de route R&D, en mettant l’accent sur les méthodes d’intelligence collective massive et les possibilités de créer des expériences hybrides et inclusives à grande échelle. Kristy est également responsable de l’engagement de bluenove envers les jeunes et l’éducation en tant qu’entreprise citoyenne.

L’expertise de Kristy porte sur la gestion de produits et l’analyse sémantique, y compris les API, le no-code, la dataviz, le prototypage et les algorithmes d’IA générative.

Le comité scientifique

Le comité scientifique a pour mission générale de conseiller le comité de pilotage de l’Observatoire Mondial des Jeunesses (Youth Talks).

Dans le cadre de la coopération envisagée avec le partenaire bluenove, le comité scientifique est spécifiquement chargé des missions suivantes :

  • en amont, prendre connaissance des approches méthodologiques que le partenaire prévoit de mettre en œuvre pour la collecte et l’analyse des données ;
  • évaluer la robustesse scientifique de ces méthodologies ; 
  • le cas échéant, échanger avec les équipes techniques pour clarifier et/ou amender ces méthodologies ;
  • formuler des recommandations au comité de pilotage de l’Observatoire Mondial des Jeunesses (Youth Talks).

Frédérique Vidal, directrice du Comité Scientifique

Frédérique Vidal est une professeure en biologie moléculaire, administratrice universitaire et femme politique qui a été ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation dans le gouvernement des Premiers ministres Édouard Philippe et Jean Castex de 2017 à 2022. Elle a été présidente de l’université de Nice de 2012 à 2017.

Elle est titulaire d’un master d’études avancées en virologie moléculaire de l’Institut Pasteur et d’un doctorat en biologie de l’université de Nice Sophia Antipolis. Lors de son premier mandat (2012-2016), Frédérique Vidal a fondé l’Université Côte d’Azur, un consortium composé de l’université, d’écoles de commerce, d’écoles d’art et de centres de recherche, afin d’accroître l’attractivité internationale de l’université et a obtenu le label “Initiative d’excellence” pour l’université en 2016. Elle a ensuite été réélue présidente en 2016.

Frédérique Vidal est aujourd’hui conseillère spéciale de l’European Foundation of Management Development et conseillère scientifique bénévole de la Higher Education for Good Foundation.

Rodrigo B. Castilhos

Rodrigo B. Castilhos est Professeur associé de Marketing à Skema Business School. Ses recherches portent sur l’interaction entre les systèmes de marché, l’espace et les marchés, et la consommation et la classe sociale. Ses études visent à comprendre comment différents agents façonnent et sont façonnés par l’évolution dynamique des marchés, comment l’espace et les marchés se constituent mutuellement, et comment les dynamiques de classe induites par le marché se déploient dans différents contextes de consommation. Ses travaux ont été publiés dans des revues à comité de lecture, notamment le Journal of Marketing Research, le Journal of Business Research, Marketing Theory, Consumption Markets & Culture et l’International Journal of Consumption Studies. Rodrigo a également été consultant pour des sociétés dans les domaines de l’éducation, du commerce de détail, des articles de sport, des biens emballés, de l’immobilier et de la technologie.

Éric de la Clergerie

Eric de la Clergerie est chargé de recherche à l’INRIA dans le domaine du Traitement Automatique des Langues (TAL), plus particulièrement sur le Parsing et la Syntaxe. Il est le principal développeur de FRMG, une grammaire française à large couverture. FRMG a été utilisée pour analyser toutes sortes de corpus (y compris Wikipedia en français), en particulier pour l’acquisition de connaissances (terminologie et réseaux sémantiques). Il a également été utilisé pour l’extraction d’informations. Plus récemment, il a également travaillé sur les analyseurs statistiques/neuraux basés sur les transitions, et sur le couplage d’analyseurs symboliques (tels que FRMG) avec des analyseurs statistiques ou neuronaux. Plus récemment encore, il s’est intéressé aux modèles de langage neuronaux (tels que le CamemBert français), en étudiant leur formation, leurs capacités, leurs potentialités et leurs limites.

Rodolphe Desbordes

Rodolphe Desbordes est professeur d’économie à SKEMA Business School en France. Auparavant, il était Maître de conférences (professeur associé) en économie à l’Université de Strathclyde, Glasgow, Royaume-Uni. Il est titulaire d’une Licence en sciences politiques (Sciences Po Paris) et d’un Doctorat en économie internationale (Université de Paris I Panthéon-Sorbonne). Ses recherches couvrent les domaines de l’investissement direct étranger, de la croissance économique, des épidémies et de l’économétrie appliquée.

Membres Fondateurs de Youth Talks

Les partenaires de la démarche

Institutions académiques
Partenaire technologique
Institutions internationales
Organisations internationales de jeunesses
Partenaires éducatifs
Associations étudiantes régionales
Partenaire média
Organisations à but non lucratif